ESA

European Sports Academy

European Sports Academy a été imaginée par Jacques Borlée et fondée en 2010 avec l’aide de quelques personnalités du monde du sport, dans le but de favoriser l’excellence sportive dans une infrastructure ad hoc.

ESA s’articule en trois projets de nature différente. Premièrement, Mini ESA qui est un ‘proof of concept’ du futur grand centre d’excellence. Ce projet consiste à suivre des jeunes dans leur parcours sportif en leur proposant des activités afin de les préparer au sport au plus haut niveau. Ensuite, ESA Arena, qui vise à disposer à court-moyen terme d’infrastructures sportives d’entraînement de qualité à Bruxelles et à servir d’ancrage physique au projet Mini ESA. Enfin, ESA International qui sera la version aboutie du centre d’excellence à Bruxelles et qui fait actuellement l’objet d’une étude de faisabilité, financée par Beliris, sur ses conditions et modalité d’implantation. Il est primordial de ne pas confondre les deux derniers projets car ceux-ci diffèrent grandement d’un point de vue financier, de temporalité et enfin de finalité.

Identité

ESA a été créée avec l’intention de dessiner un avenir ambitieux et rempli de succès pour la Belgique sportive, tout en lui donnant une dimension européenne. En outre, sa vision dépasse le monde sportif. Tout comme la Formule 1 permet l’amélioration de la performance et de la sécurité de nos voitures, la European Sports Academy veut accélérer le transfert de connaissances pour inspirer et influencer les comportements au sein des entreprises, des associations, des écoles et auprès de tout un chacun.

Mission

Le rôle premier d’ESA est d’orchestrer l’intégration de la science dans le sport. Elle écrit la partition d’un modèle de performance qui repose sur l’analyse neurologique, oculaire et musculaire. Le facteur de succès est de pouvoir influencer les paramètres liés à la décision d’enclencher ou d’inhiber un mouvement. Autour de ce noyau, ESA s’appuie sur un assemblage innovant de toutes les techniques et disciplines permettant de mener les athlètes vers un succès durable.

Pour pouvoir jouer pleinement son rôle, ESA œuvre au regroupement, en un même lieu physique, des équipements, des connaissances et des professionnels pour accompagner des athlètes belges et européens de haut niveau dans une ambiance propice à la performance.

ESA a donc pour ambition première d’être reconnue comme centre d’excellence et de mise en réseau européen grâce à une méthode exclusive et innovante d’accompagnement et d’encadrement des élites sportives.

Plus largement, ESA a pour ambition d’être un lieu de partage de connaissances au service de l’inclusion sociale et économique de la jeunesse.

http://euspac.be/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_rss.svg
Innover

Le succès ou la défaite sont déterminés par notre cerveau. C’est pourquoi ESA investit dans le fait de mettre les neurosciences au service des athlètes de haut niveau. La technologie est utilisée pour mesurer les ondes de la performance dégagées par le cerveau et liées à l’activité neurologique, oculaire et musculaire.

http://euspac.be/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_gear.svg
Intégrer

L’étude de ces ondes se fait avec l’entraîneur, l’équipe technique, physique et psychologique pour développer des stratégies neuromusculaires gagnantes adaptées à chaque athlète.

http://euspac.be/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/software_layers2.svg
Harmoniser

L’analyse de la statique et du mouvement, couplée à l’analyse des ondes de la performance, détermine ce qui est possible ou pas pour un athlète particulier. La méthode d’ESA permet ensuite, à nouveau avec toute l’équipe qui entoure l’athlète, d’établir un programme d’harmonisation physique.

http://euspac.be/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_todo_pencil.svg
Tester

ESA a commencé par mettre sur pied le projet Mini ESA : un test en conditions réelles de son concept afin de fournir les preuves de ce qu’ESA peut apporter. Mini ESA est un centre sportif de haut niveau au sein duquel une équipe multidisciplinaire a accompagné 5 jeunes athlètes, 5 jeunes footballeurs et 5 jeunes basketteurs. Cet accompagnement comprenait des tests biomécaniques, statiques et psychologiques.

Structure

Jacques Borlée

Jacques Borlée

Président

Entraineur des Belgian Tornados

Emmanuel Van Innis

Emmanuel Van Innis

Trésorier

Membre honoraire du Comité Executif de GDF Suez

Alain Deneef

Alain Deneef

Secrétaire général

Administrateur de sociétés et animateur d’associations

Marc Coudron

Marc Coudron

Membre

Président de l’Association Royale belge de Hockey

Didier De Baere

Didier De Baere

Membre

Consultant

Paul De Knop

Paul De Knop

Membre

Recteur honoraire de la VUB

Bernard Gustin

Bernard Gustin

Membre

CEO Brussels Airlines

Jacques Ledure

Jacques Ledure

Membre

Ancien manager des Belgian Lions — Consultant des Proximus Spirou

Dominique Monami

Dominique Monami

Membre

Coach — Ancienne joueuse internationale de tennis

Roger Vanden Stock

Roger Vanden Stock

Membre

Président RSCA

Philippe Vander Putten

Philippe Vander Putten

Membre

CEO Comité Olympique et interfédéral belge

Herman Van Holsbeeck

Herman Van Holsbeeck

Membre

General Manager RSCA

Thierry Zintz

Thierry Zintz

Membre

Professeur et Titulaire de la Chaire Olympique à l'UCL

Historique

La European Sports Academy a été imaginée par Jacques Borlée et fondée en 2010 avec l’aide de quelques personnalités du monde du sport. Le conseil d’administration est aujourd’hui composé de douze membres tels que Philippe Vander Putten, Bernard Gustin ou encore Thierry Zintz. ESA a pour ambition d’être reconnu comme un centre d’excellence européen qui, dans un seul endroit, soutient et conseille les élites sportives.

En 2012 a débuté le « proof of concept » appelé Mini ESA. C’est au total 10 jeunes espoirs sportifs belges qui ont participé à cette expérience unique et enrichissante. Le  projet s’étalait sur une durée de quatre années durant lesquelles les sportifs bénéficiaient d’un suivi professionnel dans des programmes spécifiques de mobilité. De plus, ils ont eu l’opportunité de participer à une expérience dans la neuroscience avec Guy Cheron dans le but d’analyser les ondes alpha du cerveau. Cette première édition s’est avérée être un succès puisque deux  athlètes ont participé au Jeux Olympiques de Rio et trois des cinq footballeurs évoluent ou ont évolué en équipe première du RSCA.

Le 8 décembre 2015, un colloque appelé « Orchestrer l’ambition » était organisé par ESA dans le but de s’inspirer de ceux qui réussissent dans les domaines les plus divers : culture, technologie, sport et sciences. Cette journée fut un succès grâce notamment aux différents intervenants tels que Wim Vandeven, coach de Tia Hellebaut,  Justine Henin, tenniswoman, Bernard de Launoit, président exécutif de la Chapelle musicale Reine Elisabeth, Claude Michel, responsable du partenariat Solvay Solar Impulse, ou encore Guy Cheron, neurophysiologue à l’ULB.

Enfin, en septembre 2016 a commencé une nouvelle édition de Mini ESA, composée de dix joueurs de tennis et de six joueurs de basket. Ces jeunes sportifs vont ainsi débuter ce programme avec une batterie de tests biomécaniques, psychologiques, de posture ou encore de VO2 max. De cette manière, ils bénéficieront de programmes spécifiques et participeront aussi à des séances de relaxation et de respiration dans l’eau.

L’objectif d’ESA est de rechercher des vents favorables pour gagner plus de médailles

Avec le soutien de